Sa vie (1928 – 2016)

Les grands-parents de l’artiste, né à Roanne, possédaient une petite maison située à Saint-Maurice-sur-Loire, au lieu-dit Charizet. Enfant, il effectue de nombreux séjours dans la maison familiale, dont il héritera à la mort de son père décédé accidentellement en 1964.

La rencontre avec Jacques Tati dans les années 50 sera déterminante dans sa carrière de gagman et de cinéaste. Il réalise à partir de 1963 une série de cinq longs métrages co-écrits avec Jean-Claude Carrière : « le Soupirant, Yoyo, Tant qu’on a la santé, Le grand amour et Pays de cocagne. » Ces bijoux cinématographiques, chefs d’oeuvre du burlesque, après plusieurs années de bataille juridique, peuvent être à nouveau visionnés dans une version restaurée. En 1971, il part en tournée avec le cirque Pinder et rencontre Annie Fratellini avec laquelle il fonde l’Ecole Nationale du cirque.

Il signe en 1985 sa première pièce de théâtre : « L’âge de Monsieur est avancé » et tourne en qualité de comédien dans « Max mon amour » en 1989. En 2010, son nouveau spectacle « Miousik Papillon » le sacre roi du slapstick. Cet artiste complet a montré très jeune du talent pour le dessin ; il fut illustrateur de revue et a d’ailleurs publié plusieurs albums de textes et dessins. Il sera initié à l’art du vitrail par le maître verrier Hanssen, qui a réalisé les vitraux de l’église de Saint-Maurice.

Lors des Journées du Patrimoine 2010, la carrière et la vie de cet immense artiste ont été évoquées lors des visites proposées par notre association. Dans le cadre de cet évènement, l’Espace Renoir à Roanne (dont la grande salle de cinéma porte son nom) lui rendait hommage en présentant l’intégrale de ses films.

Emission du 26.01.2016 sur France Inter : La vie est un Je par Daphné Roulier

Copy