Les cars

Après la guerre de 14, un camion bâché servait pour transporter les voyageurs.

A partir de 1934, afin de pouvoir aller travailler à Roanne,  un service régulier de cars assurait le transport des ouvriers tous les matins à 6 heures, et en plus les vendredis, jour de marché. Le dimanche, il y avait même un car partant de la ville pour permettre aux citadins de venir passer la journée à la campagne.

Le transport scolaire commença en 1962 avec une voiture  qui fut remplacée deux ans plus tard par un car.

Le tacot

La ligne de chemin de fer d’intérêt local de Roanne à Saint-Germain-Laval fut autorisée au trafic des voyageurs le 2 mai 1901 et devint une ligne du C.F.D.L. (Chemin de fer de la Loire).

Le train, appelé familièrement « tacot », parcourait cette distance en 2 heures 20 minutes, roulant sur une voie métrique.

La ligne de chemin de fer d’intérêt local de Roanne à Saint-Germain-Laval. Pour atteindre Saint-Polgues, la ligne présentait la rampe la plus forte du trajet : 35 ‰, aussi la gare du Ménard avait-elle une prise d’eau (cuve de 25 m3) pour permettre aux machines d’attaquer la côte.

Ce train fonctionna jusqu’en 1938.